Population et Développement en Afrique : Indicateurs essentiels (Comprendre les évolutions en cours)
Logo PODEV-IN Bienvenue sur PODEV-IN

La révolution des données : l′Afrique doit s′en saisir pour accélérer son développement socioéconomique !




Population et Développement en Afrique : Indicateurs essentiels (Comprendre les évolutions en cours) Afrique

L′avenir de la population mondiale sera très tributaire de la démographie africaine!
Cette croissance aujourd'hui est encore assez significative et peut être visualisée en temps réel. Mais attention : il ne s'agit ici que d'une illustration à travers une donnée qui comprend une certaine marge d'erreurs somme toute acceptable ! Pour voir, cliquez ici

.

Si on subdivise simplement le monde en trois comme il suit : Pays développés, Afrique et Reste des pays moins développés, on constate que depuis 1950 la part démographique des pays développés ne cesse de baisser au profit des deux autres groupes. Vous pouvez constater ci-dessous ces évolutions qui donnent aujourd’hui à réfléchir sur l’avenir avec les difficultés diverses qui empêchent l’Afrique de se développer au rythme souhaité, tout en créant des flux de migration qui sont une composante importante de la croissance démographique, impactant aussi sur le développement économique. L′Afrique pourra-t-elle capitaliser ce boom démographique ?

  
Principales rubriques L′Afrique dans le monde Principales sources d‘information sur la démographie africaine

Questions démographiques du moment

Plus de 7 milliards d‘humains à gérer

Nouvelles formes migratoires

La fécondité baisse-t-elle vraiment en Afrique ?

Vieillissement de la population africaine :
est-ce pour bientôt?

Dernières brèves

La révolution des données : les outils d’analyse

Recensements de la décennie 2010 en Afrique

Les dernières EDS en Afrique

Situation en 2014
Région du monde Population (en millions) TBN (en ‰) TBM (en ‰) E0 (H)(i) E0 (F)(ii) TCD(iii) (en %) TMI (iv) (en ‰) Fécondité totale(v) Jeunes <15 ans (%) Personnes âgées >65 ans (%) Taux d′urba-nisation (%) Densité/km²
Monde 7238 20 8 69 73 1,2 38 2,5 26 8 53 53
Afrique 1136 36 10 58 60 2,5 62 4,7 41 4 40 37
Amérique du Nord 353 12 8 77 81 3,4 5 1,8 19 14 81 16
Amérique latine & Caraïbes 618 18 6 71 78 0,2 18 2,2 27 7 78 30
Asie 4351 18 7 53 56 1,1 34 2,2 25 7 44 136
Europe 741 11 11 74 81 2 6 1,6 16 17 72 32
Océanie 39 18 7 69 73 7,1 21 2,4 24 11 53 5
(i)=Espérance de vie des hommes ; (ii)=Espérance de vie des femmes ; (iii)= Taux annuel de croissance démographique ; (iv)=Taux de mortalité infantile ; (v)=Nombre moyen d′enfants par femme.
Source : 2014 World PoPulation data Sheet, Population Reference Bureau


Évolution de la population africaine entre 1950 et 2020

  • Pop 2020
  • Pop 2010
  • Pop 2000
  • Pop 1990
  • Pop 1980
  • Pop 1970
  • Pop 1960
  • Pop 1950


Évolution de la population africaine entre 1950 et 2010

Pour apprécier en temps réel l′évolution de la population mondiale et autres composantes socioéconomiques, cliquez ici.

Logo PODEV-IN Bienvenue sur PODEV-IN

La révolution des données : l′Afrique doit s′en saisir pour accélérer son développement socioéconomique !






La croissance démographique africaine constatée est-elle soutenue par un développement économique à la mesure des attentes et quelles en sont les conséquences ?


Le développement est un processus dynamique. Dans ce sens et quelque soit le contenu donné au concept (économique, social, humain, etc.), un pays évolue logiquement d′un état moins favorable vers un autre plus favorable au point qu′à un certain moment, il remplit les critères pour être classé comme développé (bien évidemment s′il évolue en sens inverse, c′est l′effet contraire qui se produit).

Pour qualifier les pays en-deçà d′un bon niveau de développement, les terminologies ont évolué : pays du tiers monde, pays sous-développés, pays en développement, pays du Sud. La liste n′est pas exhaustive et des sous catégories sont créées à l′intérieur de ces groupes existants, à l′instar des pays les moins avancés. (Visitez les sites web du FMI, de l′UNDP, de la CNUCED, etc. pour apprécier certains détails).
Les mises à jour sont ainsi fréquentes dans ′World Economic Outlook Report ′ du FMI et les différents rapports de la Banque Mondiale sans qu′il y ait uniformité dans les appréciations. Les pays comme ′Antigua et Barbuda′, Bahamas, Barbados, Brunei, Guinée Equatoriale, Trinidad et Tobago ainsi que les états arabes du Golfe Persique sont encore en développement selon le FMI, mais sont développés selon la Banque Mondiale. En outre, d′un côté, une attention particulière est portée aux pays dits émergents avec un rythme de développement très significatif les poussant vers de bonnes conditions de vie des populations (Brésil, Hongrie, Malaysie, Mexico, Pologne, Afrique du Sud, Taiwan et Turkie) et, de l′autre, on a des pays qui au contraire régressent économiquement et socialement (Congo (RDC), Afghanistan et Somalie ruinés par les guerres et/ou la mauvaise gouvernance, mais aussi Corée du Nord, Myanmar et Zimbabwe dont la politique gouvernementale ne conduit pas au développement).

L′appréciation de l′évolution de la population de l′Afrique par rapport à ce qui est convenu d′appeler pays moins avancés dans le monde doit donc se faire en prenant quelques précautions. Enfin, d′autres sujets d′étude ne manquent pas, à l′instar de l′apport des Africains dans la croissance démographique des autres régions du monde !

Si vous voulez observer cette évolution via les graphiques, suivez ce lien.

Prof. Albert Bartlett, physicien, a essayé d′apporter sa vision dans le concept ténu du développement durable (soutenable) avec l′homme au centre. Cette vision faite sur le monde de 1998 ne s′entend pas une loi universelle applicable à des populations particulières dans l′espace et dans le temps ! Néanmoins, le chercheur d′aujourd′hui gagnerait à y lancer un coup d′œil pour orienter les questions actuelles en matière de population et développement, à l′heure où l′on passe bientôt des OMD aux ODD (objectifs du développement durable).

    Il structure sa pensée en 18 points qu′il appelle lois. Ces lois s′énoncent ainsi qu′il suit:
  • Loi numéro 1 : La croissance démographique et/ou la croissance du taux de consommation des ressources ne peut pas être durable (soutenable).
  • Loi numéro 2 : Dans une société à population croissante et/ou taux de consommation des ressources croissant, plus la taille de la population est grande et/ou le taux de consommation des ressources est grand, plus il sera difficile de transformer cette société dans des conditions de durabilité.
  • Loi numéro 3 : Le temps de réaction de la population par rapport aux changements du taux de fécondité est l′intervalle moyen de vie humaine, soit à peu près 70 ans [population momentum].
  • Loi numéro 4 : La taille de la population qui peut être soutenable (capacité supportable) et le niveau de vie soutenable de la population sont inversement liés.
  • Loi numéro 5 : Le caractère soutenable requiert que la taille de la population soit inférieure ou égale à la capacité supportable de l′écosystème pour un niveau souhaité de vie.
  • Loi numéro 6 : Leçon tirée de “The Tragedy of the Commons” (Hardin 1968): Les bénéfices de la croissance démographique et de la croissance des taux de consommation des ressources augmente quelque peu les coûts de la croissance démographique et de la croissance des taux de consommation des ressources supportés par l′ensemble de la société.
  • Loi numéro 7 : La croissance du taux de consommation des ressources non renouvelables tels que les combustibles fossiles, cause une baisse dramatique de l′espérance de vie des ressources.
  • Loi numéro 8 : Le délai d′expiration des ressources non renouvelables peut être prolongé, dans certains cas d′un temps très long en :
    • • Améliorant technologiquement l′efficience avec laquelle les ressources sont exploitées et utilisées ;
    • • Utilisant les ressources en accord avec un programme « disponibilité soutenable » (Bartlett 1986) ;
    • • En recyclant ;
    • • En utilisant des ressources de substitution.
  • Loi numéro 9 : Quand de grands efforts sont faits pour améliorer l′efficience d′utilisation des ressources, les gains obtenus sont aisément et complètement absorbés par les surplus des ressources consommées du fait de la modeste augmentation de la population.
  • Loi numéro 10 : Les grands bénéfices issus des efforts faits pour préserver l′environnement sont anéantis par les surplus de pression sur l′environnement inhérents aux petites augmentations de la population.
  • Loi numéro 11 : (Seconde loi de la thermodynamique) Quand les taux de pollution excèdent la capacité naturelle d′épuration de l′environnement, il devient alors plus facile de polluer que de purifier l′environnement.
  • Loi numéro 12 : (Loi d′Eric Sevareid) La cause principale des problèmes est la solution.
  • Loi numéro 13 : Les êtres humains dépendront toujours de l′agriculture (premier des 2 postulats de Malthus).
  • Loi numéro 14 : Si, pour une raison ou pour une autre, les êtres humains n′arrêtent pas la croissance de la population ainsi que la croissance du taux de consommation des ressources, la Nature se chargera d′arrêter ces croissances.
  • Loi numéro 15 : Dans chaque localité, créer des emplois augmente le nombre de personnes sans emploi.
  • Loi numéro 16: Les personnes affamées ne se préoccupent pas des questions de développement soutenable.
  • Loi numéro 17 : L′ajout du vocable “soutenable/durable” dans notre vocabulaire, dans nos rapports, programmes et écrits, aux noms des institutions académiques et programmes de recherche, à nos initiatives communautaires, n′est pas suffisant pour assurer que notre société va devenir soutenable.
  • Loi numéro 18 : L′extinction est inévitable.

Ces lois sur le Net sont rapportées par Green Walk sous l′article intitulé ”Demography of Africa! Eighteen Laws Relating to Sustainability by Dr Al Bartlett, Professor Emeritus of Physics”

Pour lire l′article en Anglais, vous pouvez le télécharger au lien suivant "Demography of Africa".

Encore une fois, cet article est repris ici seulement à titre illustratif pour susciter plus de débat dans le contexte actuel en perpétuelle évolution, notamment en ce qui concerne les questions de population et de développement en Afrique.


Pays africains hier, aujourd′hui et demain


Parlant de l’Afrique, on doit distinguer les états souverains (54 aujourd’hui et ce depuis 2011 avec l’indépendance du Soudan du Sud), les territoires (la République arabe sahraouie démocratique - RASD et le Somaliland), mais également garder en mémoire les Dépendances européennes en Afrique (Îles Canaries [propriété de l’Espagne, avec 7 492 km², et 2 118 520 habitants en 2010, la capitale étant Las Palmas de Gran Canaria, Santa Cruz de Tenerife], Ceuta [Espagne, 20 km², 80 570 personnes], Îles Éparses de l'océan Indien [France, 44 km², capitale Saint-Denis], Madère [Portugal, 797 km², 247 400 personnes, capitale Funchal], Mayotte [France, capitale Mamoudzou], Melilla [Espagne, 12 km², 73 460 personnes], La Réunion [France, capitale Saint-Denis], Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha [Royaume Uni, 410 km², 7 670 personnes, capitale Jamestown] et Territoire britannique de l'océan Indien [Royaume Uni]).

Ce continent couvre 6 % de la surface terrestre et 20 % de la surface des terres émergées. Il abrite 16 % de la population mondiale en 2014. Il est à noter que quantitativement, les territoires et dépendances européennes énumérés ci-dessus n’impactent pas significativement ni sur la géographie, ni sur la démographie du continent.

Le monde qui a déjà dépassé les 7 milliards d’êtres humains fait face aux défis et opportunités notamment dans les domaines du développent durable, de l’urbanisation, de l’accès aux services divers de base et de l’emploi des jeunes entre autres. Ces questions sont davantage prégnantes en Afrique dont la population a aussi déjà dépassé le milliard d’habitant et maintient un rythme accéléré de croissance.

Ce que l’Afrique sera demain en matière de population dépend non seulement des politiques démographiques prises et appliquées dès aujourd’hui, mais aussi de la conjoncture socioéconomique qui va dominer (politique économique, politique sociale, crises diverses en matière de santé ou d’économie et d’environnement). Un bilan des OMD à l’orée de 2015 ainsi qu’une analyse approfondie des résultats atteints devra permettre de mieux appréhender les nouveaux objectifs après-2015 que l’on nomme déjà «  Objectifs du développement durable » (ODD) et sur lesquels des réflexions sont en cours çà et là.



Population (pays africains & régions) en milieu de l′année (en milliers), 1950-2050
Zones, régions, pays/territoires Code 3 carac. Code 2 carac. Code num. pays Superficie (km²) 1950 1960 1970 1980 1990 2000 2010 2020 2030 2040 2050
Monde WLD XX 900   2 525 779 3 026 003 3 691 173 4 449 049 5 320 817 6 127 700 6 916 183 7 716 749 8 424 937 9 038 687 9 550 945
Régions plus développées HIC   901   812 943 915 034 1 008 230 1 083 077 1 148 278 1 193 355 1 240 935 1 274 929 1 293 905 1 301 301 1 303 110
Régions moins développées LDC   902   1 712 836 2 110 969 2 682 943 3 365 971 4 172 538 4 934 346 5 675 249 6 441 820 7 131 033 7 737 386 8 247 835
Afrique Sub-Sahélienne SSA   947   179 495 220 762 282 158 370 298 490 115 638 974 831 464 1 077 571 1 368 192 1 704 671 2 074 446
Afrique     903 30 415 873 228 827 285 270 366 475 478 459 629 987 808 304 1 031 084 1 312 142 1 634 366 1 998 821 2 393 175
Afrique de l'Est     910   67 033 84 398 110 545 147 750 198 386 260 001 342 595 451 015 575 796 717 040 869 221
Burundi BDI BI 108 27 830 2 309 2 787 3 457 4 127 5 606 6 674 9 233 12 579 16 392 21 082 26 691
Comores COM KM 174 2 190   156   190   232   314   413   528   683   860 1 057 1 281 1 508
Djibouti DJI DJ 262 23 200   62   84   160   359   590   723   834   965 1 075 1 168 1 244
Erythrée ERI ER 232 121 320 1 141 1 405 1 797 2 415 3 273 3 939 5 741 7 727 9 782 12 040 14 314
Ethiopie ETH ET 231 1 127 127 18 128 22 151 28 415 35 241 48 043 66 024 87 095 111 521 137 670 163 553 187 573
Kenya KEN KE 404 582 650 6 077 8 105 11 252 16 268 23 446 31 285 40 909 52 906 66 306 81 354 97 173
Madagascar MDG MG 450 587 295 4 084 5 099 6 576 8 747 11 546 15 745 21 080 27 798 36 000 45 289 55 498
Malawi MWI MW 454 118 480 2 881 3 525 4 530 6 237 9 447 11 321 15 014 19 895 25 960 33 115 41 203
Maurice MUS MU 480 2 040   493   660   826   966 1 056 1 185 1 231 1 271 1 288 1 271 1 231
Mayotte MYT MF 175     15   24   37   55   92   149   204   264   331   401   466
Mozambique MOZ MZ 508 801 590 6 442 7 647 9 453 12 142 13 568 18 276 23 967 30 553 38 876 48 861 59 929
Réunion     638     248   336   462   509   611   736   845   941 1 021 1 084 1 125
Rwanda RWA RW 646 26 338 2 186 2 933 3 755 5 141 7 215 8 396 10 837 14 123 17 771 21 601 25 378
Seychelles SYC SC 690 455   36   41   52   66   69   80   91   96   98   100   100
Somalie SOM SO 706 637 657 2 264 2 756 3 445 6 090 6 322 7 385 9 636 12 820 16 880 21 691 27 076
Sud-Soudan   SS 728 644 329 2 583 2 955 3 647 4 702 5 764 6 653 9 941 13 853 17 297 20 940 24 760
Ouganda UGA UG 800 236 040 5 158 6 788 9 446 12 550 17 535 24 276 33 987 47 088 63 388 82 659 104 078
Tanzanie TZA TZ 834 945 087 7 650 10 074 13 605 18 687 25 485 34 021 44 973 60 385 79 354 102 686 129 417
Zambie ZMB ZM 894 752 614 2 372 3 083 4 191 5 847 7 845 10 101 13 217 18 252 24 957 33 552 44 206
Zimbabwe ZWE ZW 716 390 580 2 747 3 752 5 206 7 289 10 462 12 504 13 077 17 118 20 292 23 313 26 254
Afrique Centrale     911   26 193 31 910 40 472 52 552 70 000 93 751 124 978 163 510 209 350 260 981 316 111
Angola AGO AO 24 1 246 700 4 148 4 966 5 928 7 637 10 334 13 925 19 549 26 475 34 783 44 245 54 324
Cameroun CMR CM 120 475 440 4 466 5 361 6 771 8 932 12 070 15 928 20 624 26 405 33 074 40 584 48 599
Centrafrique CAF CF 140 622 984 1 327 1 504 1 829 2 274 2 913 3 638 4 350 5 286 6 318 7 399 8 491
Tchad TCD TD 148 1 284 000 2 502 3 003 3 645 4 513 5 952 8 301 11 721 15 733 20 878 26 888 33 516
Congo Brazzaville COG CG 178 342 000   808 1 014 1 335 1 796 2 383 3 126 4 112 5 268 6 754 8 556 10 577
Congo-Kinshasa ZAR CD 180 2 345 410 12 184 15 248 20 010 26 357 34 911 46 949 62 191 81 252 103 743 128 755 155 291
Guinée Équatoriale GNQ GQ 226 28 051   226   252   291   221   374   518   696   909 1 139 1 378 1 623
Gabon GAB GA 266 267 667   473   499   589   726   947 1 226 1 556 1 955 2 382 2 840 3 302
Sao Tomé STP ST 678 1 001   60   64   74   95   117   139   178   227   278   335   388
Afrique du Nord     912   49 332 64 508 84 317 108 161 139 872 169 331 199 620 234 571 266 174 294 150 318 729
Algérie DZA DZ 12 2 381 740 8 872 11 278 14 691 19 475 26 240 31 719 37 063 43 830 48 561 51 810 54 522
Egypte EGY EG 818 1 001 450 21 514 27 998 36 342 44 932 56 337 66 137 78 076 91 062 102 553 113 001 121 798
Libye LBY LY 434 1 759 540 1 113 1 428 2 076 3 078 4 260 5 176 6 041 6 767 7 459 7 978 8 350
Maroc MAR MA 504 446 550 8 986 12 329 15 916 19 799 24 675 28 710 31 642 35 936 39 190 41 404 42 884
Soudan SDN SD 729 1 861 484 5 734 7 527 10 233 14 418 20 009 27 730 35 652 44 499 55 078 66 169 77 138
Tunisie TUN TN 788 163 610 3 099 3 915 4 983 6 308 8 135 9 553 10 632 11 783 12 561 12 969 13 192
Sahara occidental     732 266 000   14   33   77   151   217   306   515   694   771   819   844
Afrique australe     913   15 588 19 724 25 454 32 998 42 053 51 420 58 803 63 484 67 420 71 197 74 562
Botswana BWA BW 72 600 370   413   524   693   998 1 384 1 755 1 969 2 150 2 348 2 564 2 780
Lesotho LSO LS 426 30 355   734   851 1 032 1 307 1 598 1 856 2 009 2 226 2 419 2 612 2 818
Namibie NAM NA 516 825 418   485   603   780 1 013 1 415 1 898 2 179 2 609 3 042 3 420 3 744
Afrique du Sud ZAF ZA 710 1 219 912 13 683 17 396 22 503 29 077 36 793 44 846 51 452 55 131 58 096 60 938 63 405
Swaziland SWZ SZ 748 13 363   273   349   446   603   863 1 064 1 193 1 368 1 516 1 664 1 815
Afrique de l′Ouest     914   70 681 84 730 105 686 136 998 179 675 233 803 305 088 399 562 515 626 655 453 814 552
Bénin BEN BJ 204 112 620 2 255 2 432 2 908 3 718 5 001 6 949 9 510 12 344 15 507 18 838 22 137
Burkina Faso BFA BF 854 274 200 4 284 4 829 5 625 6 823 8 811 11 608 15 540 20 542 26 564 33 472 40 932
Cap Vert CPV CV 132 4 033   178   212   275   302   352   442   488   531   577   613   636
Côte d′Ivoire CIV CI 384 322 460 2 630 3 475 5 242 8 266 12 116 16 131 18 977 23 770 29 227 35 426 42 339
Gambie GMB GM 270 11 300   271   368   447   604   917 1 229 1 681 2 297 3 056 3 933 4 866
Ghana GHA GH 288 239 460 4 981 6 653 8 597 10 802 14 629 18 825 24 263 29 746 35 264 40 715 45 670
Guinée GIN GN 324 245 857 3 094 3 577 4 209 4 495 6 020 8 746 10 876 13 927 17 322 20 898 24 466
Guinée Bissau GNB CW 624 36 120   518   636   683   818 1 017 1 273 1 587 2 004 2 473 2 981 3 504
Libéria LBR LR 430 111 370   930 1 120 1 420 1 893 2 103 2 892 3 958 5 086 6 395 7 861 9 392
Mali MLI ML 466 1 240 000 4 638 5 099 5 716 6 735 7 964 10 261 13 986 19 060 26 034 34 838 45 168
Mauritanie MRT MR 478 1 030 700   660   858 1 149 1 534 2 024 2 708 3 609 4 577 5 640 6 776 7 921
Niger NER NE 562 1 267 000 2 560 3 337 4 413 5 834 7 754 10 990 15 894 23 422 34 513 49 756 69 410
Nigeria NGA NC 566 923 768 37 860 45 212 56 132 73 698 95 617 122 877 159 708 210 159 273 120 350 720 440 355
Saint Helena   SH 654     5   5   5   5   6   5   4   4   5   5   5
Sénégal SEN SN 686 196 190 2 477 3 178 4 218 5 569 7 514 9 862 12 951 17 123 21 856 27 209 32 933
Sierra Leone SLE SL 694 71 740 1 944 2 160 2 532 3 180 4 043 4 140 5 752 6 894 8 058 9 218 10 296
Togo TGO TG 768 56 785 1 395 1 581 2 116 2 721 3 788 4 865 6 306 8 076 10 015 12 195 14 521
Source: United Nations, Department of Economic and Social Affairs, Population Division (2014). World Urbanization Prospects: The 2014 Revision, CD-ROM Edition.

Le tableau qui précède donne les tendances moyennes de croisssance démographique par pays en Afrique jusqu'en 2050, tendances utiles pour des comparaisons sommaires. Pour les statistiques utiles à la planification dans les plans de développement nationaux, davantage d'investigations sont nécessaires pour statuer sur plus de précision concernant les niveaux et surtout les détails nécessaires (distribution de cette population par rapport à un certain nombre de critères).


Flash Infos

Demography: the scientific study of population

In its simplest definition, demography is the scientific study of human populations. According to Landry (1945),
the term, demography, was first used by the Belgian statistician, Achille Guillard, in his 1855 publication:
Éléments de statistique humaine, ou démographie comparée. However, John Graunt’s Natural and Political
Observations Mentioned in a Following Index, and Made Upon the Bills of Mortality, published in 1662 in London,
is generally acknowledged to be the first published study in the field of demography.